05/12/2011

la cigarette

  • Les composants d'une cigarette sont le tabac, la nicotine, le goudron, l'arsenic, l'acétone, des additifs ainsi que des agents de saveur et de texture.
  • La combustion de la cigarette allumée produit la fumée qui devient, ce que de nombreux experts dénomment, une « véritable usine chimique »
  • La combustion d'une cigarette entraine la formation de nombreuses substances toxiques.
  • 4000 substances sont présentes dans la fumée de cigarettes
  • Plus de 40 composants sont cancérigènes.
  • Allumer une cigarette entraîne la formation de benzène, de monoxyde de carbone, d'oxyde d'azote, d'acide cyanhydrique, d'ammoniac et de mercure ainsi que des métaux dont le plomb, le mercure et le chrome.
  • Lorsqu'un fumeur fume une cigarette, tous les produits chimiques se mélangent et forment un goudron collant.
  • Le cadmium est un métal lourd qui met 70 ans à s'évacuer de l'organisme.


Ne jamais laisser une cigarette se consumer dans un cendrier car les substances dégagées dans la fumées sont encore plus dangereuses que celles qui sont inhalées.

Quels sont les effets de la nicotine ?

  • La nicotine n'est pas cancérigène.
  • La nicotine rend les fumeurs dépendants au tabac et les expose secondairement aux dizaines de substances toxiques et cancérigènes.
  • Elle stimule le système nerveux et provoque une forte dépendance proche, voire même supérieure, à celle provoquée par l'héroïne et la cocaïne.
  • La nicotine met environ 8 secondes pour arriver au cerveau et provoquer un effet flash, très rapide, provoquant cette sensation de plaisir et de détente.
  • La nicotine agit sur le cerveau et entraîne une diminution du stress, une sensation d'avoir moins besoin de manger ou un effet stimulant.
  • La nicotine provoque des effets néfastes cardiovasculaires en augmentant la fréquence cardiaque.
  • La nicotine diminue le diamètre des artères irriguant les mains et les pieds provoquant une baisse de leur température.
  • La nicotine est présente naturellement dans le tabac et sa concentration varie en fonction de la partie de la plante. *On la retrouve sous forme de particules en suspension dans la fumée.

Le goudron

  • Le goudron présent dans la fumée du tabac est composé de nombreuses substances chimiques très cancérigènes parmi lesquelles les hydrocarbures, le benzène, des composés inorganiques.
  • Les goudrons sont la principale substance responsable des cancers liés au tabagisme.
  • Les goudrons proviennent de la combustion de la cigarette et se collent sur les parois de la bouche, du pharynx et des bronches.
  • Un fumeur d'un paquet/jour inhale 250 ml de goudrons par an dans ses poumons, soit l'équivalent de deux pots de yaourt.

Le monoxyde de carbone, le CO

  • Le monoxyde de carbone se fixe sur l'hémoglobine du globule rouge et réduit la capacité des globules rouges à transporter de l'oxygène aux tissus.
  • Il favorise la survenue d'une hypoxie, une baisse des globules rouges dans le sang augmentant les risques cardiovasculaires en raison d'une augmentation de la fréquence cardiaque à l'origine de l'apparition d'un essoufflement, d'une toux et d'une augmentation des risques cardiovasculaires.
  • Le monoxyde de carbone ressemble à celui émit par les gaz d'échappement des voitures.
  • Les fumeurs qui tirent fortement sur leurs cigarettes fixent davantage le CO sur l'hémoglobine
  • 4 à 6 heures sont nécessaires pour éliminer le monoxyde de carbone dans le sang.

Les additifs

  • Les additifs sont les substances ajoutées au tabac dans la cigarette.
  • Certains additifs dégagent des composants dangereux lors de la combustion.

Les irritants

  • L'acétone, des phénols et l'acide cyanhydrique sont des irritants qui agressent les parois des bronches, du nez et des yeux.
  • L'acide cyanhydrique est un des produits les plus toxiques retrouvé dans la fumée du tabac.

Les cigares

  • Le cigare est plus toxique qu'une cigarette
  • La fumée produite n'est pas filtrée
  • Le taux de nicotine varie de 1 à 20 selon les cigares
  • La feuille de tabac qui l'entoure empêche l'évaporation des substances produites par la combustion
  • Les risques de cancer du poumon, de maladies cardio vasculaires augmente avec le nombre de cigares fumés
  • Le risque de cancer du poumon est multiplié par 3 car les fumeurs de cigare inhalent très profondément la fumée du cigare
  • Les risques de développer un cancer de la bouche, du larynx et du pharynx est multiplié par 4 par rapport à un non fumeur en raison car le fumeur de cigare garde de longues minutes la fumée dans sa bouche.
  • Le tabac du cigare est plus riche en NNN, Nitrosonomicotine, très cancérigène ( INPES, MAI 2006 « le tabac mortel sous toutes ses formes »)

Les cigarettes légères

  • De nombreux experts ont mis en évidence la toxicité des cigarettes légères ou lights : fumer ce type de cigarettes provoque les mêmes risques que fumer des cigarettes normales.
  • Ces cigarettes "légères" sont très nocives et toxiques, car elles entraînent un autre type de cancer des poumons.
  • Le filtre présent dans ces cigarettes est composé de petits trous qui permettent à l'air de rentrer et de laisser passer la fumée. Mais ces orifices, le plus souvent bouchés par les doigts ou la bouche, ne remplissent plus leur fonction devant donner à ces cigarettes le terme de « légères ».
  • Pour satisfaire son besoin de nicotine, un fumeur de cigarettes légères a tendance à fumer plus, mais aussi à augmenter le nombre et l'intensité de ses bouffées.


La dépendance pharmacologique à la nicotine pousse les fumeurs de cigarettes légères à inhaler toujours plus profondément exposant les alvéoles pulmonaires et les petites bronches à de fortes quantités de composés toxiques présents dans la fumée et provoquer la formation d'une tumeur maligne de type adénocarcinome.

Les bidies

  • Les bidies sont des cigarettes artisanales indiennes comprenant du tabac roulé dans des feuilles d'eucalyptus.
  • Les bidies produisent 3 fois plus de monoxyde de carbone et de nicotine et 5 fois plus de goudron qu'une cigarette normale.
  • L'absence de filtre et le défaut de porosité des feuilles utilisés pour envelopper le tabac entraînent le fumeur à inhaler plus souvent et plus profondément pour éviter quelle ne s'éteigne.
  • Des études ont révélé que le risque de cancer du poumon, de la bouche, de l'œsophage, de l'estomac étaient supérieurs à ceux d'un non fumeur.
  • Il existe également 3 fois plus de risque d'infarctus du myocarde, et 4 fois plus de risque de bronchite chronique (sources :INPES, Institut national de prévention et d'éducation pour la santé MAI 2006 « le tabac , mortel sous toutes ses formes »)

Les cigares

Le tabac à rouler

Les hausses de prix du tabac ont entrainé une augmentation de la consommation de tabac à rouler. La grande majorité des fumeurs de cigarettes roulées ignore les risques du tabac à rouler.

  • Le tabac à rouler est quatre fois plus nocif qu'une cigarette normale
  • Le tabac à rouler est un produit très toxique qui libère davantage de composés cancérogènes que la plus toxique des cigarettes.
  • Il contient 4 à 6 fois plus de nicotine et de goudron
  • Il n'a pas de filtre.
  • L'OCT, office français de prévention du tabagisme, évoque même le terme de « scandale du tabac à rouler »

14:22 Écrit par CAST dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : santée, cigarette, danger, fumé, cancers |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.