04/12/2011

étrange la théorie de la terre creuse

Théorie de la Terre creuse

Comme la Lune, la Terre n'a pas échappé à des théories étonnantes : après la Terre plate, ceux qui admettent qu'elle est ronde se mettent naturellement à se demander ce qu'il y a à l'intérieur. Et s'il s'agissait d'une Terre creuse (hollow earth) ?

Une carte de la terre creuse [1]
La Terre, photographiée depuis la mission Apollo

L'un des premiers à échafauder une telle théorie est Edmund Halley. Alors qu'il étudie les champs magnétiques terrestres, détectés par des compas, il constate que ceux-ci se décalent avec le temps. Troublé, il va passer toute une partie de sa vie à essayer d'y trouver une explication, pour finalement avancer une hypothèse ad hoc : une sorte de mécanisme interne à la Terre, constitué d'un autre "Soleil", de constellations, d'un ciel intérieur. En fait, la reproduction "en creux" du monde où nous vivons.

L'idée sera reprise en 1818 par le vétéran de guerre John Cleves Symmes Junior qui, dans une circulaire aux institutions d'enseignement, propose la théorie que la Terre est creuse, habitable à l'intérieur, et largement ouverte vers les Pôles. En 1820 il publie sur la question d'un ouvrage de fiction [2] à la manière des Voyages de Gulliver (mais aussi apparemment fortement inspiré de la structure de The Man in the Moone [3]), suggèrant que la Terre renfermant des sphères concentriques qu'il propose de les appeler les terres intérieures d'environ 800 miles d'épaisseur, avec des ouvertures (un passage que l'on appelera le "trou de Symme") aux pôles d'environ 1400 miles de diamètre, il fait en 1823 une pétition auprès du Congrès pour équiper une expédition pour tester la théorie. En 1826, il publie un autre livre [4] promeuvant cette idée. Il meurt 3 ans plus tard.

Par la suite Edgard Poe [5] puis bien sûr Jules Verne [6], Edgar Rice Burroughs [7], Willis George Emerson [8] mais aussi Edward Bulwer Lytton [9].

Palmer

C'est ensuite en 1943 que Ray Palmer, à la recherche d'histoires sensationnelles à publier, repère un certain Richard Shaver, qui prétend entendre depuis des années des voix pendant qu'il soude. Ces voix lui expliqueraient comment les Deros, des créatures vivant sous terre, contrôlent la vie à la surface de la Terre à l'aide de rayons maléfiques. Ses histoires, qui remportent un franc succès, sont publiées dans un magazine jusqu'en 1948. Le magazine Life évoque à nouveau les théories de Shaver en 1952.

La "photo satellite" du 23 novembre 1968 publiée par Palmer
La "photo satellite" publiée par Palmer

En juin 1970, lorsque Palmer publie d'authentiques photographies satellite qui montrent ce qui semble être un énorme trou noir au Pôle Nord, les théoriciens de la Terre creuse du monde entier trouvent leurs croyances confirmées — et la controverse commence : la Terre est-elle vraiment creuse ? Et de tels trous existent-ils aux pôles ?

La possibilité que la Terre soit creuse, qu'elle puisse être pénétrée par des trous aux pôles Nord et Sud, et que des civilisations secrêtes florissent toujours en son sein (telles les Deros et Teros de Shaver), a été imaginée depuis des temps immémoriaux. On raconte que le héros babylonien Gilgamesh, à la recherche de l'immortalité, avait visité un ancêtre, Utnapishtim ; dans les entrailles de la Terre ; le héros Grec Orphée tente de sauver sa femme morte Eurydice d'un enfer souterrain ; on disait que les pharaons d'Egypte connaissaient le monde souterrain, qu'il pouvaient rejoindre au travers de tunnels secrets cachés dans les pyramides, les Incas, fuyant les pillards espagnols, auraient transporté la plupart de leur trésor dans la "Terre intérieure" ; et les boudhistes croient depuis longtemps que des millions de personnes vivent à Agharta, un véritable paradis souterrain.

Cependant, le "trou" de la photo ne reflètait que la limite de couverture photographique du satellite, qui, depuis son orbite, n'allait pas jusqu'aux pôles, comme de nombreuses autres panoramas satellitaires.

Plus tard, Raymond Bernard 1 exploite encore cette idée [10].

Toutefois, Desmond Leslie considère cette théorie comme de la mauvaise science-fiction. Il ajoute : Qui voudrait redescendre sous terre après en être sorti ?

Les expéditions polaires ou l'avènement de l'ère spatiale, paradoxalement, ne mettent pas complètement un terme à la théorie de la terre creuse : certaines images satellites montrent des dépressions troublantes [11] [12] et l'idée d'un complot visant à cacher à l'humanité qu'elle vivrait sur une terre creuse (d'où sortiraient les ovnis par des trous aux pôles) reste présente. Une conspiration qui ne serait pas parvenue à dissimuler ou maquiller ces photos donc, et dont d'autres photos des pôles [13] [14] ou arguments théoriques relatifs à la formation des planètes et des astres en général, ou montrant que la gravité serait nulle au sein d'une terre creuse [15] ne pourront jamais empêcher d'imaginer.

Photographie ultraviolet d'une aurore boréale sur Jupiter [16]
Photographie ultraviolet d'une aurore boréale sur Jupiter

Les phénomènes d'aurores aux pôles, qui se produisent sur Terre comme sur d'autres planètes, et leurs photographies ont parfois été interprétées comme des preuves de la théorie de la terre creuse.

[17] [18]

  • A ne pas confondre avec son homonyme feu Grand Maître de l'AMORC

12:17 Écrit par CAST | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.