05/11/2006

LES TEST SUR LES ANIMAUX

Vivisection : "Quand l'homme se fait monstre"

 La grandeur d'une nation et ses progrés moraux peuvent
se juger à la façon dont elle traite les animaux" Gandhi

vivisection

Préambule

artezia prend le parti pris de défendre la cause animale, et dénonce des pseudos scientifiques dont la cruauté culmine à des hauteurs que l'on ose à peine imaginer. Comment peut t'on sciemment torturer et massacrer des animaux en prenant comme pretexte le progrès scientifique ? De quel droit ?

André Malraux disait " La vie ne vaux rien mais rien de vaux la vie", il serait juste d'ajouter à cette phrase "aucune vie n'en vaux une autre", pas même une vie animale. surtout pas une vie animale !
En vertu de quel droit l'homme aurait-il le pouvoir de vie et de mort sur autrui ?
Le vrai progrès serait que l'homme devienne un Homme avec tout l'Humanité qu'on lui concède.

... une naïve espérance qui j'espère se réalisera dans un futur proche....

chien4

Historique : a quand remonte ces experiences ?

Depuis des siècles, l'animal est soumis au bon vouloir de l'homme : expérimentations, elevages intensifs, commerces illégals...
Les oeuvres de Galien (130 - 201) et ses idées sur la physiologie et l'anatomie serviront de source dogmatique aux médecins pendant quinze siècles. Il recommandait de s'appuyer sur l'expérimentation (dissection) et non sur les écrits.

A partir de la Renaissance, l'observation directe et l'expérimentation (chirurgie) vont se développer lentement (Léonard de Vinci, 1452-1519 ; Vésale 1514-1564). La dissection des cadavres d'animaux permettait d'identifier la position des organes.

Au 18ème siècle la philosophie cartésienne se refusait à croire à une quelconque souffrance possible chez les animaux.
Aujourd'hui les mentalités ont évoluées et on sait à présent que l'animal souffre autant que l'homme d'un point de vue physique mais aussi mental lorsqu'on lui inflige une souffrance, cependant les expérimentations ont toujours lieues...

Deux écoles s'opposent : celle privilégiant les études au laboratoire (Cuvier, 1769-1832) et celle défendant l'observation des animaux dans leur milieu naturel (E. Geoffroy Saint-Hilaire, 1772-1844). Chacune se développa, la première en psychologie comparative et la seconde en éthologie : "étude des relations des êtres organisés dans la famille et la société, dans l'agrégat et la communauté".

Au même moment les travaux de Darwin Charles (1809-1882), Origin of species (1859), eurent une énorme importance sur l'étude des animaux. Il insista sur l'importance de la continuité animal-homme (Descent of Man, 1871) et sur la nécessité d'études comparatives (Expression of the Emotions in Man and Animals, 1872).
Dans ce cadre, il faut admettre que l'homme a évolué a partir de formes animales inférieures, alors l'étude du fonctionnement physiologique et mental deviennent primordiale pour comprendre les précurseurs biologiques de l'humain.

E.L. Thorndike (1874-1949) est souvent considéré, pour ses travaux sur l'intelligence animale au laboratoire, comme le précurseur de l'expérimentation animale contrôlée. Parallèlement, C. Bernard développa la méthode et les principes fondamentaux de la physiologie, qui reposent sur des « vivisections zoologiques ». Mais il utilisait déjà des anesthésiants (éther et chlororforme).

C'est vers 1895 que le rat sauvage (Rattus norvegicus), difficile à manipuler, fut remplacé par le rat blanc, très différent de ses ancêtres, mais bien plus docile pour les expériences en laboratoire.

Celui qu’on considère comme le «père de la vivisection, Claude Bernard (1813-1878) cuisait des chiens vivants dans des fours spécialement aménagés à cet effet. On pourrait lui appliquer cette définition du philosophe Johannes Udes : « le vivisecteur est un individu moralement sous-développé avec des tendances pathologiques ».

t-bottom_77

Quelques exemples d'experiences : la cruauté au summum de son expression

Les exemples d'expériences ci dessous sont des cas malheureusement fréquents et sont de nature à choquer votre sensibilité, mais qu'est-ce que c'est que votre sensibilité face à la souffrance de ces animaux.
Prenez votre courage et ouvrez les yeux. enfin !
Ce ne sont que des exemples parmis des milliers, ces photos sortis des laboratoires figurent certainement parmi les expériences les "moins cruelles".... celles qu'on ose encore photographier...

 

Expérience sur les chats :

Des chats sont énucléés. On leur implante des électrodes dans le globe occulaire et dans le nerf optique; paralysés au moyen de substances chimiques, intubés, des cathéters dans les artères et parfois d'autres électrodes plantées derrière l'oeil et dans la mâchoire, les chats sont soumis à divers tests.
Les chats sont aussi fréquemment exposés aux radiations afin de tester des produits solaires ou cosmetiques, il font aussi les frais des tests de rasoirs, de shampoings, de crémes d'épilation....

Voici un petit chaton qui vient de naitre et qui a eut le malheur de croiser le chemin de l'homme...


Expérience
:

On a greffé une patte sur le ventre du chaton de gauche afin de voir si la patte allait se développer normalement et avoir les mêmes fonctions que les deux autres.

Sur le chaton de droite, on a cousu le système urinaire pour l'empêcher d'uriner.
Résultat : ce chaton est mort suite à l'éclatement, à l'intérieur du corps, de la poche de sa vessie...

A quoi ça sert ?
Les scientifiques sont-ils aussi cons que ça pour ne pas prévoir un résultat si évident ?

JE SUIS DESOLER MAIS JE M ARRETE LA IL Y A BEAUCOUPS D IMAGES DE L HORREUR QUE L HOMME FAIT SUBIRE POUR NOTRE SANTEE ET NOTRE BIEN ETRE FAUT IL TOUS CA EST CE QU IL N Y A PAS D AUTRE SOLUTION JE PENSE QUE SI .

MAIS LA FACILITER GAGNE SUR LA VIE.

20:32 Écrit par CAST dans catastrophe humaines | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

c image mon choké lé homme ki fon sa devré étre enférdré mé c cruel skil fon jvoudré bien fére sa o homme ;........

Écrit par : sara | 31/10/2007

DEGOUT.... Si je tenais c'est salauds, je lui couserait le trout de balle pour lui faire resortir la merde qu'il a dans le cerveaux, desoler pour mon language mais aprés des images pareilles.. je ne peut que vomir
Tankomane, l'amis des betes

Écrit par : Tankomane | 08/01/2010

Les commentaires sont fermés.