05/11/2006

 POLLUTION (danger)

 

 

commentvalaterre1

Au secours : la Terre tombe malade!

earth-northpole-aa0

« Malgré tous les efforts engagés, nous conduisons collectivement la planète vers une catastrophe écologique en raison de la surexploitation de ses ressources, de l'extinction d'espèces, de la destruction des forêts tropicales et donc de l'amoindrissement des opportunités de développement des générations présentes et à venir », écrivaient récemment à cet égard les ministres de l'Environnement de la France, de l'Allemagne et de l'Espagne dans le quotidien Les Échos. (Jeudi 13 juillet 2006. Cyberpresse)

autos

La fièvre monte.

Je suis en grand danger...

Et vous aussi!

L'impact écologique des activités humaines est de plus en plus préoccupant. En 30 ans on a consommé environ 30% des ressources naturelles de la planète et à peu près tous les écosystèmes planétaires sont aujourd'hui en déclin. (planète vivante WWF)

petrolec

Récemment, des experts ont constaté la mort mystérieuse d'espèces marines au large des côtes somalienne et kényane.

Les analyses scientifiques doivent déterminer la cause exacte de cette hécatombe. Mais d'ores et déjà, des dépôts de matières toxiques sont montrés du doigt.prix-petrole

 

rechauffementxs

Tout en bas!L'atmosphère de la Terre se réchauffe à grande vitesse. La fièvre monte, monte, monte. Comme chez un organisme vivant, c'est là le signe d'une maladie grave.
Oui, la planète est malade et c'est la faute à notre civilisation industrielle irrespectueuse qui rejette dans l'air des gaz à effet de serre.

En quelques décennies, c'est tout le charbon, tout le pétrole, accumulés avec intelligence par la nature pendant des millions d'années, qui sont largués ainsi sans scrupules dans l'atmosphère.

Le seul remède consiste en une prise de conscience immédiate de toutes les nations. La mise en oeuvre à l'échelle mondiale de technologies moins polluantes (et elles existent!) s'avère obligatoire.

Mais il faut faire vite!

 

 

 

"Aujourd'hui encore, ce sont 100 espèces animales et végétales qui ont disparu (de la planète), quelque 50 000 hectares de forêt tropicale humide qui ont été anéantis; les déserts se sont agrandis dans le monde de 20 000 nouveaux hectares;
l'économie mondiale a consommé aujourd'hui l'équivalent de 22 millions de tonnes de pétrole et, par conséquent, nous aurons, durant ces mêmes 24 heures, collectivement relâché dans l'atmosphère 100 millions de tonnes de gaz à effet de serre de plus..."
 
Franz J. Broswimmer Ecocide
KatrinaFloride2pCertains pays se considèrent moins vulnérables et croient que les catastrophes "ça n'arrive qu'aux autres". Détrompez-vous, tout le monde est concerné ; les catastrophes naturelles sont devenues de nos jours très fréquentes et touchent n'importe quel point de la Terre. La puissance d'un Etat ne peut rivaliser avec celle de la nature.

Energies et réchauffement climatique

0,6°C c'est l'augmentation de la température moyenne constatée au cours du siècle dernier.

Ce n'est pas tout ... 1,4°C à 5,8°C de plus d'ici la fin de notre siècle sont envisagés, avec les conséquences que l'on imagine : fonte des glaciers, élévation du niveau des océans, phénomènes météorologiques extrêmes (sécheresses, désertifications, innondations...).
Près des 2/3 des émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique, proviennent de la combustion des énergies fossiles.

Si la planète entière adoptait le modèle de développement des pays industrialisés, la consommation mondiale d'énergie triplerait d'ici 2030.

Les pays signataires du Protocole de Kyoto s'engagent à stabiliser puis réduire leurs émissions de gaz à effet de serre sur la période 2008-2012.

L'Union Européenne s'est engagée à réduire collectivement ses émissions de 8 % par rapport à 1990, la France à les stabiliser à ce même niveau.

logots2

N OUBLIER PAS NOTRE FUTURE.

14:01 Écrit par CAST dans catastrophe humaines | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.